En février, Iluze nous propose de lire des albums. Autant vous dire qu'ici, on a le choix (j'entends l'homme qui grommelle dans son coin que j'exagère, qu'on ne sait plus où les ranger, qu'on n'arrivera jamais à tout lire... bref, ne l'écoutons pas). On a le choix, mais le choix fut vite fait : je vais vous parler d'un auteur-illustrateur dont nous sommes fans (et même plus que ça) (même que l'homme achète lui-même ses livres, dites donc)

Voici donc Monsieur Sebastian Meschenmoser, qui mérite vraiment qu'on s'intéresse à son travail, et publié chez Minedition.

meschenmoser

(Il aime les pingouins, un bon point pour lui -vous savez à quel point cet animal occupe une place importante chez nous)

Et comme nous adorons deux de ses personnages (la découverte du troisième ne saurait tarder), ils feront l'objet de deux billets distincts. 
Au programme, aujourd'hui : l'écureuil. 

écureuil lune


Dans L'écureuil et la lune, l'écureuil se réveille un beau matin pour s'apercevoir que la lune est tombée sur son arbre.

P1080330

Persuadé que quelqu'un l'a volée et laissée là, il craint de se voir lui-même accusé et emprisonné. Car oui, l'écureuil est un grand parano, qui s'imagine déjà en prison, partageant la cellule d'un gros dur qui fait... du point de croix.

P1080331

Et nous voila plongés dans l'univers totalement décalé de Meschenmoser. Au fil de l'histoire, nous rencontrons d'autres animaux, hérissons, bouc, souris, qui tous se trouvent entraînés dans cette drôle d'aventure.
Que vous dire, si ce n'est que nous sommes complètement fans de l'histoire -très drôle-, du personnage -si loufoque et attachant- et des illustrations -simples crayonnés, à la fois poétiques, tendres et réalistes, tout en finesse et débordant de détails.

 

écureuil visiteur

 

Dans L'écureuil et l'étrange visiteur, c'est cette fois l'ours qui a une drôle de surprise au réveil, en découvrant un être tout bleu posé sur sa tête, auquel il ne parvient pas à échapper.

P1080332

P1080335

L'écureuil, toujours aussi parano, est persuadé qu'un tel être ne peut venir que d'une autre planète. Il en est sûr, des extraterrestres se trouvent forcément en embuscade quelque part, prêts à emmener l'ours sur leur planète pour lui faire subir des expériences de toutes sortes. 
Encore une fois, l'histoire est très drôle, le personnage part dans des délires complets et nous -parents- en profitons autant que notre loulou. Nous percevons en effet différemment certains détails, des références qu'il est trop jeune encore pour saisir.

P1080333

P1080334

 

 

un-genre-par-mois-février-320x250