rêves

Si vous avez suivi les débuts de ce blog, vous savez que j'ai adoré La ballade le Lila K, pour son histoire bouleversante, sa magnifique héroïne et sa très belle écriture. Il allait de soi que je n'allais pas en rester là. J'ai lu depuis, même si je ne l'ai pas chroniqué, Une pièce montée, et -après une longue attente- j'ai enfin eu dernièrement entre les mains ces rêves de pierre qui me tentaient beaucoup. 

Sans doute nous sommes-nous tous, un jour ou l'autre, pris au jeu d'imaginer la vie d'une personne dont on n'aperçoit que l'ombre derrière une fenêtre ou l'épitaphe sur une tombe, distraitement, en passant. Blandine le Callet a joué le jeu jusqu'au bout, racontant, non pas seulement les derniers jours du défunt, mais sa vie et ses rêves bien avant ses derniers moments.

Voici donc des nouvelles, à l'intérêt et au résultat certes inégaux, qui toutes tendent vers une épitaphe, point de départ de l'auteur mais que le lecteur ne découvre qu'a posteriori. Certaines nous emmènent dans l'Antiquité, d'autres au Moyen-Âge, d'autres encore à des époques plus récentes. Des nouvelles inégales, disais-je, et dont je suis parfois restée spectatrice extérieure, peut-être parce que l'on se soucie moins du sort des personnages, puisque l'on sait dès le début que l'on se dirige vers une issue fatale. Certaines offrent cependant quelques surprises ou m'ont davantage fait vibrer que d'autres, entre humour, amour et nostalgie. Par contre, j'ai retrouvé avec énormément de plaisir la plume de Blandine le Callet, que j'apprécie décidément beaucoup, et c'est finalement là l'essentiel. En outre, la postface apporte un éclairage intéressant sur la genèse et l'écriture de ce livre par ailleurs bien documenté; j'adore quand un auteur nous ouvre ainsi une petite fenêtre sur son travail !

Une idée très originale qui fait la part belle à l'imagination de l'auteur, mêlant émotion et humour, et servie par une écriture à la fois simple, sensible et délicate. Un joli hommage à la vie, à ceux qui ne font que passer et dont on oubliera tout, quand deux ou trois générations se seront succédé...