jacob

Une petite ville américaine est secouée par un meurtre, celui d'un adolescent, poignardé en se rendant à l'école. Assez vite, les enquêteurs sont confrontés au silence de la majorité des élèves de l'école. Malgré tout, un suspect émerge, dénoncé par un camarade : harcelé par la victime, il s'était vanté de posséder un couteau. Mais ce jeune, et c'est là que réside une bonne partie de l'intérêt de ce roman, se révèle être le fils de l'assistant du procureur en charge de l'enquête.

En même temps qu'un roman de prétoire, Défendre Jacob est une plongée dans une famille dont l'équilibre et la dynamique explosent, auprès de parents totalement abasourdis. Leur fils unique peut-il être coupable? Alors que dans un premier temps, ils ne doutent pas de son innocence (ne sont-ils pas les mieux placés pour le connaître?), ils se demandent rapidement comment ils ont pu passer à côté des difficultés de Jacob, du harcèlement dont il était victime. A-t-il pu leur cacher d'autres choses? Petit à petit, le procès dévoilant de nouveaux indices, une faille va se creuser entre eux : culpabilité ou erreur judiciaire? confiance ou doute? vérité ou loyauté? Le tout est d'autant plus intéressant que le père, rompu à l'exercice judiciaire, participe en personne à la défense de son fils, et se comporte à la fois comme un père et comme un avocat. Il est ainsi perturbant de le voir donner certains conseils, que dispenserait un avocat à son client potentiellement coupable, alors qu'il est et demeure persuadé, en tant que père, que son fils est innocent.

C'est un roman très prenant et haletant. Par le rythme que lui impriment le procès, les dévoilements progressifs, les retours en arrière. Par les hypothèses que le lecteur ne peut qu'échafauder en cours de lecture. Par sa confrontation entre un père confiant, une mère plus pessimiste et un Jacob particulièrement détaché (comme tous les adolescents? vraiment?). Par le va-et-vient entre le procès et les moments en famille, plus psychologiques. Sans oublier la confrontation avec les spécificités du système judiciaire américain, notamment ses aspects politiques, système dans lequel le résultat prime sur la vérité, au prix parfois de petits arrangements.

Si, pendant un moment, je me suis demandé pourquoi il m'avait été conseillé, à plusieurs reprises, avec tant d'insistance, mes doutes se sont rapidement envolés. Envolés devant la montée en tension, devant la construction des événements. Envolés devant ce qui se dessinait sous mes yeux. Envolés devant le talent et le cran de l'auteur qui, loin de céder aux sirènes du stéréotype et du happy end aussi facile que gratuit, m'a laissée bouleversée face à la fin qu'il a choisie. 

Et si je n'ai pas été absolument convaincue par tous les éléments qui y sont développés, force est de constater que Défendre Jacob est un excellent thriller, qui tient toutes ses promesses de tensions, de suspense et de rebondissements, et qui se révélera en outre très remuant et interpellant pour bien des parents.

 

challengeus1

 

10ème auteur découvert pour le challenge de Mira

Mira