mots

 

« “ Salut, bande d’enculés ! ”
C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison.
Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds.
Je vais leur prouver que je dis vrai.
“ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. »

Voici une très belle découverte de la rentrée littéraire. D'autant plus appréciable que je ne pensais pas du tout lire ce roman, en raison de son sujet. C'est, grâce, entre autres, aux billets de mes copines Nathalie et Julie, que je fus convaincue de l'acheter. Et j'ai rudement bien fait :)

Il s'agit donc du témoignage de l'auteure, entendante, fille de parents sourds-muets. Elle raconte son enfance, la difficulté de vivre avec des parents qui ne l'entendent pas (qui ne s'entendent pas, non plus). Les répercussions sur ses relations aux autres. Sur son éducation. Sur ses rapports avec eux. Sur la traditionnelle crise d'adolescence, vécue dans cette famille si particulière (famille au sens large : ses cousines sont également filles entendantes de parents sourds).

C'est un récit plein d'humour et d'amour, de tendresse et de second degré, d'admiration et de respect pour ses parents. Un récit plein de tristesse, d'incompréhension ou de rage, aussi, parfois. Un récit très court, presque intégralement dans le vécu brut, dans lequel elle revient sans honte sur son vécu et son ressenti, au cours de toutes ces années durant lesquelles elle se trouvait deux fois différente.

Contrairement à d'autres, ce n'est pas un coup de coeur pour moi, principalement parce que je ne suis en général pas fan des chapitres courts, successifs, un peu "bruts", sans fil conducteur, comme c'est ici le cas. Il n'en reste pas moins que j'ai beaucoup apprécié ce récit autobiographique, à la fois émouvant et intéressant J'aurais aimé, je crois, qu'il soit un peu plus long, un peu plus travaillé, avec davantage de recul quant aux faits et aux ressentis évoqués. Un petit goût de trop peu, finalement, pour ce livre que j'avais pourtant décidé, dans un premier temps, de ne pas lire.

Sixième lecture de la rentée littéraire (1% atteint!), et 18ème auteur découvert pour Mira Tomique

challengerl2014

 

6/6

Mira