veuxbébé

Avoir un enfant, est-ce vraiment la chose la plus naturelle du monde ? 
Souvent pour faire un bébé, il faut beaucoup plus que 9 mois. La grossesse parfaite existe-t-elle ? 
Je veux un bébé tout de suite !, c’est l’histoire d’une aventure semée d’embûches, un vrai parcours du combattant, dès lors que l’idée, l’envie et le désir (voire l’obsession) d’avoir un bébé naît et grandit. 

Après la sombre actualité de ces dernières semaines, après Le garçon en pyjama rayé, après les examens et leur cortège de lectures obligatoires, il me fallait du léger, pour me remettre en douceur à la lecture plaisir. Ce fut chose faite avec cette bande dessinée lue en quelques heures.

Je veux un bébé, ce fut d'abord un blog, sur lequel Juliette Merris a publié, au fil des jours et des mois, les embûches et les petits et grands bonheurs parsemant le chemin menant à la maternité. Ses billets sont à présents regroupés au sein de cette bande dessinée, depuis l'émergence de l'envie d'un bébé jusqu'aux premiers jours suivant la naissance, en passant par les efforts pour convaincre le futur papa, les espoirs, les déceptions, les courbes de température et les désagréments de la grossesse. Parce qu'avoir un bébé, parfois, cela ne va pas de soi. Parce qu'alors que certaines femmes, dans votre entourage, en sont peut-être déjà à leur deuxième grossesse, vous attendez toujours (de moins en moins patiemment) que ce foutu test vire enfin au positif. Parce que pendant que d'autres se plaignent d'une grossesse pas programmée, vous subissez les effets secondaires de votre troisième traitement. Parce que pendant que votre voisine s'arrondit joliment, vous supportez le manque de tact d'un médecin qui a visiblement séché tous ses cours de psychologie. Pour autant, l'auteur raconte ces aléas avec recul et humour, même si certaines planches touchent au coeur de ce qui a fait mal. 

C'est plein de légèreté, d'humour, d'autodérision mais aussi de tendresse. Je me suis reconnue (comme toutes les mamans?) dans certaines planches. Je me suis revue, souffrant pendant des mois de ces nausées catastrophiques qui aujourd'hui me font... euh... non... qui ne me font toujours pas sourire en fait, contrairement à la page qui les évoque. J'ai pensé, au fil des pages, aux copines de galères et à celles qui m'ont accompagnée dans tous ces moments, dans toutes ces premières fois.

Et si vous pensez qu'alors le plus dur est passé, il reste les dernières pages. Les premiers jours, les premières semaines avec ce bébé. Parce que -on s'est bien gardé de vous le dire- une grossesse compte en fait quatre trimestres, pas trois. Et le quatrième n'est pas le plus reposant ;)

Merci à ma copine Sophie qui me l'a prêté ! 

 

Challenge Lecture 2015, catégorie BD