rébellioncrayons

 

La révolte gronde chez les crayons de couleur, certains se plaignent de trop travailler, d'autres souffrent de se sentir délaissés, voire ignorés... Duncan est bien embêté !

Chez nous, en plus des jouets, Saint-Nicolas apporte des livres. Obligé! Sans quoi, il peut faire une croix sur les biscuits maison et le petit verre de goutte. Cette année, le grand barbu m'a apporté entre autres cet album.

Oliver Jeffers, mon amoûûûûûûûr... A la différence que cette fois, il ne l'a qu'illustré, l'écriture revenant à Drew Daywalt.

En ouvrant sa boîte de crayons, Duncan trouve un tas de lettres. Chacun de ses crayons de couleurs lui a écrit pour se plaindre, qui d'être trop utilisé, qui de ne l'être pas assez et de se sentir délaissé, qui de souhaiter être appelé par son nom exact (le crayon beige : offrons-lui donc son petit moment de reconnaissance). Bref, chacun y va de sa petite revendication. A la grève ! Mais comment s'y prendre pour contenter tout le monde?

Voici un album vraiment très original : c'est, je pense, la première fois que les personnages sont des crayons. Original, mais très parlant : nous nous sommes retrouvés dans plusieurs des situations décrites, c'est vraiment bien observé. Et comme dans toutes les relations, chacun est persuadé d'avoir raison et d'être plus mal loti que son voisin (là aussi, nous sommes en terrain connu, n'est-ce pas mes loulous?)

La lettre occupe à chaque fois une page, en face de l'illustration, réalisée bien sûr au crayon gras. Cette forte présence du texte a beaucoup plu à mon grand qui a de plus en plus envie de lire et tente de reconnaître certains mots pendant la lecture.

Un album très réussi, donc, original, drôle et amusant, qui a beaucoup plu à mon 5 ans et demi (et à sa mère ^^ ).

 

3ème album pour le challenge de Sophie Hérisson

logoalbums2015-300x300