pin-pon

Mon Numérobis a longtemps dévoré les livres au sens propre (à mon grand désespoir), mais ça y est ! Il a attrapé le virus ! Son étagère se remplit et il apprécie de plus en plus les sorties à la bibliothèque, durant lesquelles il fait son petit tour, choisissant un album ici, en écartant un là. La dernière fois, ce fut tracteurs et pompiers au menu. Va pour Pin-Pon, donc.

On a appelé la caserne. Vite, les pompiers foncent. Mais où? A chaque page, une découpe laisse apparaître de la fumée : serait-ce l'incendie? Non : c'est la cheminée de l'usine, un feu de jardin, un gros nuage. Mais alors, où est-il, cet incendie? Une dernière page à tourner, une échelle à déplier, des pompiers qui grimpent, grimpent, et... surprise !

A chaque page, un nouveau paysage. Sous le regard des habitants, on passe de la ville à la banlieue, puis à la campagne et à la forêt. Chaque page fourmille de détails que l'enfant s'amuse à reconnaître, personnages, animaux, véhicules, commerces, avec une touche rappelant la nationalité japonaise de l'auteur. Un chouette album qui plaît beaucoup à mon fils de 2 ans et demi, qui m'en a déjà demandé la lecture plusieurs fois en quelques jours, même si -avouons-le - l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard.

 

Challenge Je lis aussi des albums de Sophie Hérisson #6

logoalbums2015-300x300