Deux billets en un : le compte-rendu de ma journée à la Foire du Livre ce samedi et le IMM du mois.

Après avoir loupé le coche ces trois dernières années (dans l'ordre : grossesse difficile, bronchiolite, grippe familiale), vous vous doutez bien que j'étais hyper-motivée et que le banquier avait des sueurs froides. J'avais repéré sur le site les auteurs que j'espérais rencontrer, sorti de ma bibliothèque les romans que je voulais faire dédicacer, établi la liste de ceux à acheter sur place et concocté un petit programme (avec heures, stands, et priorités, ne manquait que le chemin en pointillés à travers les quatre salles...).

A 9h50, j'étais sur place. Après une loooongue file afin d'échanger la prévente contre une entrée et faire étiqueter les romans que j'avais apportés, j'aperçois et reconnais Yvan, en compagnie de quelques Readers.

Première rencontre : David S. Khara, dont j'ai lu tant de bien. L'occasion de me procurer le premier tome de sa trilogie, assorti d'une gentille dédicace et de 2 photos en compagnie de l'auteur, vraiment très sympathique et accessible (et un peu envahi par son voisin Gilles Legardinier Emoji ). J'espérais rencontrer ensuite Catherine Locandro et me procurer son dernier roman, mais sa venue avait été annulée. 

Je me suis ensuite rendue au stand du Québec, invité d'honneur de cette édition. J'ai opté, pour mes loulous, pour un conte musical de Suzanne de Serres, qui a accompagné sa dédicace d'une démonstration musicale, et pour moi, pour un recueil de textes courts de Daniel Rondeau. Avec ce dernier, nous avons discuté climat, émigration et distances (en résumé : 1h de route en Belgique permet d'aller partout et surtout à la rencontre des écrivains, tandis qu'au Québec il s'agit d'aller acheter le pain Emoji ).

Viennent ensuite Delphine Bertholon, Armel Job (j'étais hyper impressionnée!), Barbara Abel, Paul Colize (charmant!), Grégoire Delacourt (très en forme!) et Mathilde Alet, dont la lecture du premier roman, Mon lapin, m'avait beaucoup émue la veille (mon billet très vite, j'espère). Entre temps, j'ai rencontré la personne qui proposait des lectures à voix haute aux enfants. Comme je suis une ancienne animatrice-lecture au sein d'une consultation pour bébés/enfants, nous avons discuté de la lecture, des albums, des élèves, et je me suis offert un plaisir : assise auprès des enfants, pour profiter de la lecture de Cornebidouille (que je suis ensuite allée acheter, forcément).

C'est vers ce moment-là qu'a lieu l'attraction du jour : Amélie Nothomb. Ou plutôt : la file pour Amélie Nothomb. Incroyable! Un petit côté walibi, avec la file qui serpente et l'attente qui se prolonge. Les gens commencent à attendre plus d'une demi-heure à l'avance, des fleurs apparaissent sur la table qu'elle occupera et, une fois installée, le public s'amoncelle derrière les personnes qui attendent une dédicace, surplombés d'appareils photos, de caméras et de perches. Bref, il faut être patient et motivé... Mais pour les fans, ça semble être un vrai bonheur : accessible et disponible, ils ne tarissent pas d'éloges à son sujet.

Après un détour par le stand de L'école des loisirs (j'avais promis aux loulous un nouvel album, dédicacé, de Michel Van Zeveren, ainsi qu'un dessin de Jeanne Ashbé sur leur exemplaire de Et après il y aura, le tout accompagné de photos des artistes à l'oeuvre), direction Espace Nord pour la rencontre que j'attendais. Francis Dannemark et Véronique Biefnot y présentaient, quelques jours avant sa sortie, leur premier roman commun, La route des coquelicots (je n'ai pu résister à l'envie d'en débuter la lecture dès mon retour, et je l'ai dévoré! Là aussi, j'espère avoir le temps de rédiger très vite mon billet). J'en ai profité pour demander une dédicace sur un de mes romans préférés, déjà cent fois conseillé, Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un) Emoji. Un duo aussi sympathique que je l'imaginais et très accessible.

En passant, j'ai également acheté et fait dédicacer Jusqu'au dernier, par Deon Meyer dont j'avais lu, il y a plusieurs mois, 7 jours et dont je m'étais promis de reprendre la série dans l'ordre chronologique (là, petite déception : mon anglais étant très limité, c'est son attachée de presse (?) qui m'a conseillée, ce qui a bien sûr limité les échanges, bien que ses conseils aient été très avisés).

J'avais enfin envisagé de rencontrer Tatiana de Rosnay, mais je n'étais pas loin d'opter pour une greffe des pieds et des vertèbres, j'ai donc préféré y renoncer. Plus sérieusement, sa dédicace débutait à la même heure que celle de Dannemark/Biefnot, que je privilégiais à toutes les autres. La file était donc très longue quand j'y suis arrivée, et n'ayant pas trouvé sur le stand le livre que je voulais faire signer (Rose), je me suis dit que ce serait pour une prochaine fois. 

J'ai donc pris, fourbue mais heureuse, le chemin du retour, et retrouvé deux bonshommes tout étonnés de se reconnaître dans le dessin de Jeanne Ashbé (que je vous montre ici, parce que je ne m'en lasse pas Emoji )

P1090507

Mes achats en images (tous dédicacés, sauf Cornebidouille et le roman d'Olivier Adam (non, Sophie, il n'était pas là), reçu en cadeau à l'achat d'un autre livre).

P1090511

P1090512

 

Finalement, je trouve que j'ai été fort raisonnable sur les achats. Les autres livres étaient déjà dans ma pal pour certains, voire déjà lus pour d'autres.

 

Et pour compléter ce IMM :

secret inventeur

Reçu quelques jours plus tôt, cadeau de moi à moi pour oublier une semaine pourrie...