secret inventeur

Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, 16 ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie. [...]

 

J'adoooOooOOore le steampunk! Oui, je sais, ça vous stupéfie. Moi-même, je n'y suis pas encore habituée. Je me surprends à baver d'envie devant les couvertures du mois du cuivre, avant de me secouer (C'est de la science-fiction, fuiiiiiiiiiiis, malheureuse!), puis de me répéter qu'en fait la SF c'est fantastique... pour autant que les petits hommes verts et les vaisseaux soient remplacés par des machines à vapeur et des belles robes. (j'ai peu dormi et, comme toujours, je compense la fatigue par une crise passagère, ne vous inquiétez pas, je vais me calmer).

Bref, le jour où j'ai vu passer ce roman pour la première fois, sur la page de Lumen, je suis tombée amoureuse de sa couverture et j'ai fait un caprice : il me le fallait, là tout de suite. Il ne sortait que deux semaines plus tard, donc j'ai sagement patienté, puis j'ai refait un caprice (et comme j'avais vraiment besoin à ce moment là de me remonter le moral, je me suis fait un cadeau). Aussitôt reçu, aussitôt dévoré. Par contre, j'ai cruellement manqué de temps jusqu'à présent pour rédiger un avis un peu plus long et construit que "Quand le 2ème doit-il sortir, b*rdel?!"  (je suis toujours aussi crevée, mais je viens de me faire un pti café, ça devrait aider). 

Plus sérieusement, ce roman est un coup de coeur. J'ai tout aimé : la couverture (je l'ai déjà dit), le pitch (j'adore décidément qu'on me fasse imaginer des passés alternatifs, je n'ai découvert l'uchronie que récemment mais ça me plaît énormément), la romance sous-jacente, les personnages, le monde dans lequel ils vivent. Un monde très différent de celui que l'on connaît, mais décrit de telle façon que je m'y suis trouvée plongée dès les premières pages, malgré une mise en place un peu lente (mais s'agissant d'une trilogie, on en a un peu l'habitude). Un monde incroyable et en même temps tout à fait vraisemblable, depuis les grottes occupées par les rebelles jusqu'aux bas-fonds du New York flottant, en passant par la haute société. 

Le livre en lui-même est vraiment superbe. Chaque chapitre débute par une page illustrée, en filigrane du texte. Le tout est à l'avenant : j'ai "vu" les inventions, les sous-marins et engins volants à la Jules Verne, la cité flottante, j'en ai pris plein les yeux juste à travers le texte. 

J'ai trouvé les personnages très bien dépeints, et fonctionnant très bien ensemble. Charlotte est une de ces héroïnes auxquelles on aime pouvoir s'identifier : jeune, intrépide, rebelle dans l'âme. Jack fait partie quant à lui de ceux qui font immanquablement battre mon coeur de midinette (et ce malgré un côté un peu goujat, à un moment), alliant le charisme, le mystère et l'humour. Les personnages secondaires sont bien travaillés, chacun a son caractère, son rôle, sa façon de réagir, et franchement tout "roule". On se pose suffisamment de questions sur eux, sur leurs secrets et leur identité pour n'avoir qu'une envie : tourner très vite les pages et vérifier nos hypothèses. 

Le tout manque peut-être un peu de profondeur parfois, j'aurais aimé que certains aspects soient davantage approfondis, mais encore une fois il s'agit d'un premier tome, qui a -j'imagine- pour but de poser les choses, de présenter les héros et d'installer l'intrigue. Je l'ai donc refermé, presque à regret, avec l'envie énorme d'en savoir plus, de suivre ces personnages dans leurs aventures et dans leur construction. 

En bref, un univers fascinant, une esthétique impeccable, et une intrigue très intéressante, pour cette mise en place hyper accrocheuse et tout à fait réussie qui confirme que steampunk et uchronie sont promis à prendre une place de plus en plus importante dans ma bibliothèque, et qui me ferait bien supplier à genoux l'auteur et la maison d'édition : le tome 2, vite ! (hem... s'il vous plaît)