veuxbébé2

Après le premier tome lu il y a quelques mois (dont je connaissais déjà pas mal de planches, pour avoir suivi auparavant l'auteure sur son blog), qui nous racontait les aléas de la conception et de la grossesse, voici le second, consacré aux premiers mois et aux premières fois, à partir de l'accouchement. 

Tout comme dans le premier tome, on se reconnaît, au détour de plusieurs pages. Le bonheur de la bouée (non, n'insistez pas, je n'expliquerai pas) et les joies de l'engorgement. Les horaires de repas aléatoires. Les heures passées à tourner autour de la table du salon, les aller-retour d'une pièce à l'autre, puis d'un bout de la rue à l'autre, pour endormir ce morpion qui finit toujours, invariablement, par se réveiller dès qu'on repasse le pas de la porte. La hantise du coup de sonnette ou du démarchage téléphonique (dédicace à Belgac*m qui a fait foirer plus de siestes à lui seul que tous les autres réunis...). Les nuits pourries et les cernes jusqu'au menton. La gastro qui tombe bien sûr au plus mauvais moment. Les conseils -toujours tellement avisés et contradictoires- donnés par tout le monde, et l'impression d'être constamment jugée dans tous les aspects de l'éducation et des soins au bébé. Les nuits pourries (oh pardon! je l'ai déjà dit). Les inévitables tensions dans le couple.

Mais je m'en voudrais de décourager les futurs parents! Certes, les premiers mois (et les suivants niark niark niark) ne sont pas toujours faciles, mais on en retient heureusement avant tout les moments de tendresse, de découvertes (et de caaaaaaalme). Les premiers sourires, les premiers mots ("Non, mon chéri. Pas "papa", maman... Ma-man, essaie encore."), les premiers pas, les premières bêtises (mais si, on en rigole. Plus tard). La première purée et la grimace qui l'accompagne (bizarrement, pour le chocolat, ils ne sont pas passés par la case grimace...). La première fois où cette boule de bébé plante son regard au fond du vôtre, et où tout s'arrête autour de vous.

Les dessins sont simples et vivants, pour un chouette moment passé en compagnie de Juliette et de ses deux hommes, même si j'ai quand même préféré le premier tome, sans doute davantage touchée par sa façon d'aborder le fait qu'avoir un bébé n'est pas toujours aussi facile qu'on le pense...

Vivement le tome consacré au Terrible Two et au Fucking Three, histoire de me faire relativiser et rigoler à propos de cette merveilleuse étape qui n'en finit pas... Et oui... toi, là, tu pensais que tu étais sauvée, maintenant que ton loupiot fait enfin ses nuits? Raté ! 

Merci à Babelio et aux éditions Hugo et Compagnie !

 

masse_critique