les revenants

Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges, parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s'était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître... Alors que chacun tente d'accepter l'impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d'assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population. [...]


Je préviens dès maintenant : je n'ai jamais vu la série qui est à l'origine de ce roman, je ne pourrai donc pas juger de la qualité et de la fidélité de l'adaptation.
Je ne connaissais d'ailleurs guère plus que son existence, sans m'être jamais penchée sur son contenu. Mais le résumé m'a alléchée, de même que le bandeau faisant référence à Mr King. En avant donc pour la découverte. Je note au passage que le fait de ne pas connaître la série ne gêne en aucune façon la compréhension du roman, mais j'ignore si l'ensemble ne se révèle pas un peu répétitif, amoindrissant par là l'effet produit par le texte.

Le vrai gros point fort de ce roman, c'est son ambiance, l'atmosphère qu'il installe au fil des pages. Je sentais l'humidité suinter de partout (et le mois de septembre particulièrement pluvieux auquel nous avons eu droit n'était pas seul en cause). Petit à petit, une angoisse sourde et oppressante s'installe. Pas cette angoisse qui m'a fait rater des battements de coeur comme avec Bird box, mais une bonne petite angoisse quand même, de celles qui vous font appréhender la page suivante, vous demandant ce qui va bien pouvoir advenir, d'autant que certaines scènes sont assez... sanglantes. 

Il s'agit, je l'ai dit, de l'adaptation sous forme de roman d'une série télévisée, et j'ai trouvé que cela se sentait, dans sa construction. Ainsi, l'auteur passe d'un personnage à l'autre, en revenant en arrière, pour nous présenter successivement des événements qui se sont produits simultanément à différents endroits de la ville. On pourrait s'attendre, du moins dans un certain nombre de cas, à ce que les personnages se racontent les événements lorsqu'ils sont ensemble, mais il préfère visiblement nous faire assister à l'ensemble des scènes, comme devant un écran. De même, je suis restée un peu sur ma faim concernant les réactions, le ressenti ou le caractère de tel ou tel personnage, m'attendant à apprendre plus de détails ou d'explications que ce ne fut finalement le cas.Encore une fois, à la télé, les personnages ne prennent pas la peine de s'expliquer ou de s'épancher comme cela peut être le cas par écrit. Du coup, certaines réactions m'ont parfois semblé manquer de naturel. Ce fut particulièrement gênant, pour moi, dans le cas de Simon, par exemple, qui semble passer si rapidement de l'amour à la violence, mais dont j'ai peiné à "nouer les fils". 

Je regrette que tous les personnages ne m'aient pas paru identiquement crédibles et intéressants, malgré ce qu'ils nous apprennent de leur passé. D'autre part, comme ils sont assez nombreux et que les chapitres, relativement courts, nous font passer rapidement de l'un à l'autre, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de m'attacher ou de m'inquiéter particulièrement pour l'un deux (allez, si : une certaine petite fille dont le sort m'a davantage inquiétée).

La fin est naturellement hyper frustrante puisqu'elle appelle une suite, cette "saison" s'achevant sur de gros points d'interrogation. Il nous faudra donc attendre la suite pour en savoir davantage sur les liens plus que probables entre les événements actuels et une catastrophe ancienne, sur les motivations des revenants, et comprendre comment ils sont revenus à la vie. 

 

Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour cet envoi.

 

Challenge Rentrée Littéraire 2015

challengerl2015

 

3/6

 

Challenge "1 mois 1 consigne" - Septembre : Un livre de la rentrée littéraire

Challenge1mois