qui sont nos ancêtres

L'homme descend du singe, entend-on souvent. En réalité, nous sommes seulement cousins et nous avons un lointain "ancêtre commun". Mais nous n'avons pas encore fait le tour de notre arbre généalogique qui est beaucoup plus fourni qu'on ne l'imaginait. Si l'Homme ne se trouve pas sur la même branche que les grands singes, il est juste à côté... Notre famille n'a cessé d'évoluer. Les chercheurs essaient de comprendre d'où l'on vient, comment nous nous sommes mis debout, à quel moment notre tête a-t-elle grossi ou encore qui a taillé les premiers outils. Cet ouvrage fait découvrir aux enfants les grandes questions que les scientifiques se posent au sujet de nos origines.

 

Je me doutais bien en postulant pour ce livre, conseillé pour les 7-11 ans, qu'il serait un peu trop complexe pour mon fils de 6 ans et qu'il faudrait sans doute y piocher plutôt que le lire de façon linéaire. Mais les origines de l'homme faisant partie de ses passions (il en sait quasiment plus que moi sur l'homo habilis et ses petits copains, ce qui me vaut de grands moments de solitude), j'ai tenté le coup quand même. Il est ravi de cette réception, mais sa lecture nécessite pour le moment quelques aménagements. Encore une fois, je le savais dès le début, donc ce n'est pas un problème en soi. 

L'auteur, Anna Alter (docteur en astrophysique, quand même), fut journaliste à Sciences et Vie, ce qui laisse supposer, outre les connaissances dont elle dispose, une certaine faculté de vulgarisation. A la fin de chaque chapitre, son texte est complété par un paragraphe rédigé par Brigitte Senut, qui est pour sa part paléontologue et professeur au Muséum d'histoire naturelle (autrement dit, une déesse pour mon fils). 

Les différents chapitres abordent les racines communes de l'homme et des grands singes, l'origine géographique de notre espèce, les raisons l'ayant poussé à vivre au sol et à passer au mode bipède, le développement du cerveau, les différences entre homme et femme, ou encore les outils. J'ai regretté l'absence de table des matières, bien utile pour trouver rapidement réponse à une question pressante du loustic. 

Le tout m'a semblé assez complet (même si Lucy, Toumaï et leurs copains auraient, à mon sens, pu être davantage abordés), et suffisamment clair pour être compris par mon "6 ans". En revanche, parce qu'il s'adresse à des enfants, il est entièrement illustré de dessins : pas de cartes, par de photos, ce que j'aurais trouvé particulièrement intéressant lorsqu'il aborde le rift africain, les différents foyers d'apparition, ou encore les outils. Cela conviendra peut-être à certains lecteurs (d'autant qu'elles sont souvent plutôt amusantes), mais je me dis que pour un livre s'adressant à des enfants de 7 à 11 ans, cela lui donne un aspect un peu trop "album". A cet âge, et plus particulièrement s'ils sont curieux voire passionnés, je pense que nos paléontologues en herbe sont davantage demandeurs de documentaires, qu'ils soient télévisuels ou livresques. 

Les auteurs insistent à plusieurs reprises sur le fait que, malgré les nombreuses découvertes et connaissances acquises, bien des points restent encore à éclaircir, bien des questions restent sans réponses. Ceci frustrera sans doute certains lecteurs, mais je trouve personnellement que c'est un bon point, ne serait-ce que par honnêteté intellectuelle (le dire clairement plutôt que de passer ces éléments sous silence) et peut-être, aussi, pour entretenir la curiosité voire la motivation de nos jeunes lecteurs : que tant de choses restent encore à découvrir ne peut que maintenir l'intérêt de mon loulou, qui se verrait bien paléontologue (ma foi... il sera toujours moins loin de moi que s'il devenait astronaute, ce qui était son premier choix 😉 ). Plus sérieusement, il a visiblement trouvé que cette façon de procéder était satisfaisante, n'en ressentant pas spécialement de frustration.

Le principal bémol, en ce qui me concerne, a trait à la présentation et à l'organisation du texte. Chaque chapitre débute par une introduction, dont absolument chaque phrase est ensuite reprise dans les paragraphes suivants, ce qui manque un peu de naturel. Les mêmes questions, ou les mêmes bribes de réponses, apparaissent parfois plusieurs fois. Il en résulte une impression de répétition, de fouillis parfois qui, personnellement, m'a poussée à fractionner la lecture (lui se serait bien enfilé les 7 chapitres, mais j'ai demandé grâce après une trentaine de pages). Mention spéciale, cependant, aux paragraphes rédigés par Brigitte Senut qui, alors qu'elle s'adresse habituellement à des adultes, réussit fort bien à vulgariser son propos.

En bref, un ouvrage intéressant, qui aurait peut-être pu être plus complet, mais qui devrait satisfaire la majorité des petits curieux, moyennant un accompagnement.

D'autres thèmes figurent au catalogue et font de l'oeil à mon loulou, notamment l'univers et la génétique (que je peine à lui expliquer depuis notre visite du Pass...).

Merci à Babelio et aux éditions Le Pommier pour cet envoi.

 

masse_critique