Martha

Martha et Martin sont frère et soeur. La première a perdu une large part de sa mémoire lors d'un accident domestique, le second, traducteur, tente désespérément de joindre un auteur irlandais, devenu ami et récemment accusé de plagiat. Tous deux sont en route pour un petit village des bords de l'Yonne, à la demande d'une vieille amie de leur père, dont elle souhaite leur remettre des souvenirs.

Quel meilleur moment que ce début d'été pour se plonger dans le nouveau roman de Francis Dannemark... Installez-vous au jardin, à l'ombre d'un arbre. Si le bruit d'un ruisseau vous accompagne, c'est encore mieux : vous aurez l'impression de rejoindre Martha, les pieds dans l'eau, pendant que son frère peine à faire redémarrer cette satanée voiture tombée en panne. Mais dans le fond... Et si cette panne n'était que la possibilité d'une rencontre, d'une amitié, de quelques jours hors du temps, et de retrouvailles avec le souvenir d'un père décédé? 

Si vous me connaissez un peu, vous aurez déjà compris ce qui m'a plu dans ce court roman.
Des personnages - principaux mais aussi secondaires - attachants, meurtris parfois mais cultivant un bel optimisme, qui se croisent ou se suivent, qui se parlent, se dévoilent, s'interrogent. Des hommes et des femmes qui se retournent sur ce qu'a été leur vie, puis font face à ce qu'ils peuvent et veulent encore en faire.
Une fois de plus, Francis Dannemark fait mouche : il m'amène à voir la vie autrement, à me donner envie de profiter de ces instants précieux, de ces minutes passées à écouter le chant de l'eau, du soleil sur la peau, et des rencontres impromptues qui peuvent s'avérer si belles et délicates. Il m'a donné envie de passer du temps avec Martha, cette femme touchante, qui semble perdue mais qui comprend finalement si bien et qui voudrait rester maîtresse de sa vie malgré tout, mais aussi - et peut-être surtout - avec Jeanne, pour qu'elle puisse, une fois encore, si elle le souhaite, raconter ses souvenirs.
Une fois de plus, il y a là de la magie, faite de douceur, d'amour (dans tous les sens du terme), de bienveillance et de joie, qui m'a plongée dans une bulle, le temps d'un moment hors du temps.

Merci mille fois, cher Francis.