keep-calm-and-read-jane-austen-purple-x-150

 

Un petit challenge Jane Austen sur un forum. Pas de nombre minimum de lectures, pas de date limite, juste le plaisir de lire l'oeuvre de cet auteur... et ses dérivés. Parce qu'on apprécie aussi de retrouver les personnages et les univers qu'on a tellement aimés.

Voici donc un tir groupé de ce que j'ai lu jusqu'à présent.

 

 

O&P

Pourquoi, mais pourquoi diable, avoir attendu plus de 30 ans avant de le lire?
Dans le cadre de mon petit défi perso "Je lis des classiques", je m'y suis plongée cet été. Et quel bon moment que ces 2 ou 3 jours de lecture en compagnie d'Elizabeth et de Mr Darcy ! 
L'écriture m'a enchantée, les personnages pleins de caractère m'ont séduite (des plus attachants aux plus agaçants), et l'histoire, quoi qu'on en pense, ne se limite pas à un roman d'amour désuet. J'y ai trouvé une peinture très intéressante et lucide de la condition féminine, des rapports humains, des milieux sociaux. C'est un roman intemporel, parce que très moderne malgré les 2 siècles qui nous séparent de sa rédaction.
L'écriture est à la fois simple et précise, délicate et fluide, c'est un vrai plaisir. Plaisir accentué par l'humour des personnages, leurs ragots, leur répartie...
Et puis Darcy, quoi... (soupir) 

 

 

Pemberley

Et donc (comme beaucoup, semble-t-il), j'ai refermé Orgueil et préjugés en me disant (en gros) "Quoi? C'est fini? Mais j'en veux encore, moi!" (oui, bon, d'accord, en grande partie pour Mr Darcy, mais pas que). 
Du coup, j'ai enchaîné avec La mort s'invite à Pemberley, dans lequel on retrouve nos héros quelques années après leur mariage, confrontés à un meurtre commis dans le domaine de Pemberley. Et... pfff, déception...
Certes, retrouver Elizabeth, Darcy et leur univers fut un plaisir. Certes, c'est un concept intéressant que de proposer un second volet, qui plus est d'un genre totalement différent -un policier-, mais c'est long, beaucoup trop long, et sans beaucoup de consistance. On rabâche sans arrêt les mêmes faits, jusqu'au dénouement qui se veut une surprise. Du point de vue du polar, c'est vraiment très décevant. Du point de vue de la fan d'Orgueil et préjugés, ça l'est un peu moins, pour la possibilité qui nous est offerte de prolonger ces quelques instants passés avec ses personnages, mais ils ont malheureusement, pour moi, trop perdu en cours de route : j'ai trouvé qu'Elizabeth avait perdu en présence et en intensité, elle m'a paru presque éteinte.
Bref, il ne me restait qu'à relire l'original, au moins je ne serais pas déçue. Mais comme la Marguerite est têtue, elle ne s'est pas avouée vaincue...

 

journal-darcy_org

La Marguerite est têtue, disais-je. Et la Marguerite avait besoin, ce week-end, après deux lectures assez difficiles (soyez au rendez-vous demain et jeudi, vous comprendrez), d'un truc sucré, léger, bref d'un bon petit bouquin pour accompagner les crêpes. Mais après la mauvaise expérience qui avait précédé, elle craignait la déception. (ok, elle va arrêter de parler à la 3ème personne)
Je craignais d'être de nouveau déçue, donc, en ouvrant ce Journal de Mr Darcy. Mais ce ne fut heureusement pas le cas. 
On découvre donc ici Orgueil et préjugés du point de vue de Darcy, qui relate, dans son journal, sa rencontre avec Elizabeth, la naissance de ses sentiments, sa volonté de s'y soustraire avant de finalement se laisser emporter. 
Et c'est pour moi une vraie réussite que ce texte qui se montre fidèle à l'original tout en se permettant une empreinte personnelle. Ainsi, l'auteur parsème son roman de touches d'humour et, surtout, elle nous offre une incursion dans les premiers mois suivant le mariage d'Elizabeth et Darcy. Ces chapitres, qui ne sortent que de son imagination, nous montrent un couple heureux, à la fois taquin (Lizzie déteignant visiblement sur son mari, ainsi que sur sa belle-sœur) et sensuel, ce que Jane Austen n'aurait sans doute pu se permettre à l'époque. 
Bref une très bonne réécriture de ce grand classique, qui répondait tout à fait à mes attentes. Un très bon moment de lecture, acidulé, romanesque, permettant de me replonger autrement dans un de mes coups de cœur. Que demander de plus?