anges

Amis d'adolescence, Pierre et Florian se retrouvent, après trente ans d'absence, à l'occasion d'un long voyage en voiture. L'un et l'autre ont un peu perdu le fil de leur vie. Avec émotion et humour, ils évoquent leurs fêlures, leurs doutes face à l'avenir. Mais ce voyage, dicté par les rendez-vous professionnels de Pierre, ne se déroule pas comme prévu. Sur le bord d'une route, ils croisent Emiliana di Castelcampo. Dans son château en ruine, telle une fée facétieuse, la vieille comtesse italienne va bientôt bouleverser l'existence des deux hommes. Car la vie trouve son sens et sa magie dans les rencontres que l'on y fait et dans notre capacité à rêver et à accueillir l'imprévu.

 

Francis Dannemark, c'est une voix particulière que j'ai retrouvée encore une fois avec délice.
C'est le bonheur d'être ensemble. C'est le regret de s'être ratés ou perdus, la douceur de se (re)trouver.
C'est la vie de tous les jours dans ce qu'elle a d'unique, d'étonnant, de surprenant, avec son grain de folie et d'imprévisibilité, qui m'avait déjà tellement enchantée dans son Histoire d'Alice.
C'est la découverte de personnages tantôt simples et tantôt fantasques, complètement dans leur monde mais qui vous ancrent pourtant dans celui-ci. Qui font, au passage, un petit clin d'oeil à Véronique Biefnot, dont j'ai retrouvé ici, brièvement, les deux personnages de Comme des larmes sous la pluie.
C'est la conversation à bâtons rompus, hors du temps et du monde, qui égrène des souvenirs, des amitiés, des amours, des espoirs -même si ce roman-ci n'est pas que cela.
C'est un fond de mélancolie, de nostalgie, qui flotte comme une odeur de madeleine, mais qui n'empêche pas l'humour, la rêverie et l'optimisme.
C'est comme un gâteau au chocolat, qui vous plonge dans un moment d'optimisme, de douceur; qui vous laisse croire, l'espace de quelques trop courtes heures de lecture, même si c'est un peu utopique, que le monde est beau et bon, que la vie vous offrira toujours le cadeau dont vous rêviez sans vraiment vous permettre de l'attendre.
C'est un roman aux allures de légèreté mais dont il ressort en réalité tant de choses, de réflexions, d'interrogations. De réorientations?
C'est, une fois de plus, une plume tendre et légère, une parenthèse joyeuse qui met aux lèvres le sourire dont nous avons tant besoin.
Francis Dannemark, c'est définitivement un auteur qui me fait du bien.

Merci aux copines des Lecteurs belges compulsifs pour cette lecture commune

compulsifs

Challenge 1 moi 1 consigne - Janvier : livre paru en 2014

Challenge1mois

 

L'avis de Nath, et celui de Scarlett